Google AdWords introduit le suivi en parallèle pour améliorer les temps de chargement

Après la mise à jour du système de suivi des conversions, Google AdWords s’attaque à un autre très gros morceau du tracking des performances : le tracking des clics depuis les SERP.

Un objectif : charger plus rapidement les pages

Google le répète souvent, 1 seconde de chargement supplémentaire pour une page peut se traduire par une diminution du nombre de conversions pouvant atteindre jusqu’à 20 %. C’est pour cela que les guidelines SEO insistent tant sur la vitesse de chargement des pages et que des outils tels GTmetrix existent.

Avec le projet AMP, Google a établi un standard web mobile permettant de normaliser les pages et ainsi accroître leur temps de chargement. Très bien, mais tout ça reste du côté du webmaster infine. Cette fois-ci, c’est du côté de Google que ça se passe puisque cette nouvelle mise à jour touche directement au tracking en place dans les pages de résultats de recherche.

Le suivi en parallèle

Aujourd’hui, lorsque vous recherchez un terme sur Google et que vous cliquez sur une annonce sponsorisée, peu importe que ce soit du Search classique ou du Product List Ads (Google Shopping), il se passe les choses suivantes :

  1. Vous cliquez sur une annonce.
  2. L’outil de suivi des clics AdWords se charge.
  3. L’URL de suivi se charge.
  4. Les éventuelles URL de suivi supplémentaires se chargent.
  5. Vous arrivez sur la page de destination et celle-ci ne commence à se charger qu’à partir de ce moment-là.

Les étapes 2 à 4 peuvent parfois prendre plusieurs centaines de millisecondes selon Google. Supprimer ces chargements pourrait donc faire gagner un temps précieux pour les connexions les moins fiables.

C’est pourquoi, Google AdWords va procéder comme suit d’ici fin 2017, pour ceux qui le souhaitent, puis de façon obligatoire en 2018.

  1. Vous cliquez sur une annonce.
  2. Vous arrivez sur la page de destination.

Les étapes 2 à 4 n’ont pas été supprimées, elles ont en réalité été déplacées après la nouvelle étape 2, ce qui donne le résultat suivant :

  1. Vous cliquez sur une annonce.
  2. Vous arrivez sur la page de destination, celle-ci se charge pendant qu’en parallèle :
    1. L’outil de suivi des clics AdWords se charge.
    2. L’URL de suivi se charge.
    3. Les éventuelles redirections se chargent.

Le tracking reste donc toujours transparent pour l’utilisateur, mais celui-ci n’impacte plus le temps de chargement à cause de son rôle tampon entre le clic et l’affichage de la page cible. Plutôt bien pensée la parallélisation du tracking non ?

Voici un schéma résumant assez bien la situation :

Publié le dans Google AdWords

Dernières publications

Retrouvez les dernières actualités webmarketing partagées sur le Blog.

API Facebook Marketing – Présentation & Use-Cases
API Facebook Marketing – Présentation & Use-Cases
L’API Facebook Marketing vous connaissez ? Souvent utilisée par les éditeurs de solutions de gestion de campagnes publicitaires Facebook tels que MakeMeReach ou Marin Social, elle peut également être utilisé par les annonceurs pour les aider à automatiser certaines tâches. Je ...
Facebook
Il y a 12 jours
Facebook va afficher d’avantage d’actualités locales
Facebook va afficher d’avantage d’actualités locales
Toujours dans sa nouvelle logique de rapprocher ses utilisateurs, Facebook va de nouveau mettre à jour son algorithme de priorisation des contenus du fil d’actualités. Il y a 3 semaines, Facebook annonçait réduire la portée des posts organiques des pages afin de prioriser le ...
Facebook
Google Speed Update : le temps de chargement des pages devient un facteur de positionnement sur mobile
Google Speed Update : le temps de chargement des pages devient un facteur de positionnement sur mobile
Parmi les nombreux critères pris en compte par Google pour calculer le classement d’une page dans ses résultats de recherche figure la vitesse de chargement. Bien que tout le monde s’accorde à dire que ce critère reste mineur pour le SEO, il est très pris au sérieux car un ...
SEO