Consultant Web Analytics Freelance

Mon travail de consultant est d’accompagner les entreprises à exploiter au mieux leurs outils Analytics. Cela passe notamment par la création d’un socle technique sain et exhaustif, puis par l’analyse des données collectées pour finalement prendre des décisions business fortes en fonction des conclusions établies.

Je maîtrise pour cela un certain nombre d’outils dont notamment :

  • Google Analytics
  • Eulerian Analytics
  • Adobe Analytics
  • Mazeberry
  • Google Tag Manager
  • Qubit
  • Commander Acts

La collecte des données

Une collecte propre et efficace des données est essentielle à une bonne utilisation d’un outil de Web Analyse, quel qu’il soit. Le type de données collectées va dépendre directement de la typologie de votre site Internet ou application mobile et de votre secteur d’activité. Par exemple, un site e-commerce collectera principalement des données liées aux produits vendus alors qu’un site vitrine s’intéressera davantage aux pages consultées et formulaires de contact validés.

Généralement, le processus d’une collecte de données de qualité se déroule selon les étapes suivantes :

L’expression de besoin

La première étape est de recueillir le besoin auprès des équipes marketing / métier. Cela permet notamment de mettre en lumière les spécificités du parcours client, la vision et les enjeux business principaux, les indicateurs clés à suivre, …

Les spécifications techniques

Ensuite, viennent les spécifications techniques, qui sont l’étape où l’on rédige le plan de taggage, aussi parfois appelé plan de marquage.

Cette étape consiste à recenser l’ensemble des paramètres que vous souhaitez suivre sur votre site Internet ou application mobile, puis de traduire tout cela de manière à ce que votre outil de suivi de performances puisse les enregistrer.

A noter que si vous passez par un gestionnaire de tags, appelé TMS pour Tag Management System, vous entendrez en général parler de DataLayer à cette étape. Il s’agit d’une variable JavaScript dans laquelle l’ensemble des informations que l’on souhaite tracker sont renseignées par les développeurs de votre site Internet. Si vous n’utilisez pas de TMS, il n’y a pas de DataLayer à proprement parler mais c’est techniquement assez proche. Plutôt que d’insérer les informations de tracking dans une variable JavaScript globale, elles seront directement envoyées à votre outil Web Analytics via ses fonctions de tracking natives.

L’implémentation

L’implémentation est l’étape durant laquelle votre équipe technique (IT / DSI) est sollicitée. A partir des spécifications techniques préalablement rédigées, les développeurs de votre site Internet doivent implémenter les éléments techniques permettant de réaliser le tracking correspondant au besoin exprimé lors du recueil de besoins.

Le recettage

Le recettage est une étape qui consiste à vérifier que les développeurs ont fait un travail correct et respecté les spécifications techniques. A cette étape, il y a en général de nombreux échanges avec les développeurs pour corriger certains points de détails.

La configuration des outils

C’est la dernière étape avant de pouvoir, enfin, exploiter la richesse de vos données au travers des outils de Web Analyse. Si vous utilisez Google Analytics, cette étape consiste par exemple à configurer les paramètres du Enhanced Ecommerce, les Channel Groupings, Content Grouping, Attribution Model, Objectifs, …

Si vous utilisez un Tag Manager, il faudra en plus configurer celui-ci pour alimenter correctement les différents outils cibles.

Le management des données

Une fois que votre suite Analytics collecte correctement les données des visiteurs naviguant sur votre site Internet ou application mobile, il faut s’assurer de sa qualité et l’exploiter.

Le monitoring / contrôle qualité

Au fil du temps, et notamment des mises à jour, la donnée peut se dégrader. Pourquoi me direz-vous ? C’est assez simple en fait. L’étape d’implémentation que l’on a abordée précédemment, fait intervenir les développeurs. Or, votre équipe peut changer et la notion de tracking disparaître en même temps que les ressources qui l’ont implémentée. De plus, la création de nouvelles pages peut parfois être faite sans penser à cet aspect de Web Analyse, et donc ne pas embarquer les éléments de tracking nécessaires.

Pour s’assurer que la donnée est proprement collectée au fil du temps, la mise en place de rapports de suivi est importante. Ces rapports n’ont pas pour vocation d’alimenter les équipes métiers avec des insights, mais seulement de vérifier que les valeurs et volumes collectés sont cohérents.

La création de dashboards

Collecter de la donnée c’est bien, la visualiser c’est encore mieux. La création de tableaux de bord est primordiale pour piloter correctement votre activité.

Les tableaux de bord peuvent être variés et vont dépendre directement de votre activité. Un bon conseil, trop d’indicateurs nuit à la lecture alors privilégiez des dashboards allant à l’essentiel.

Si vous utilisez Google Analytics, il y a plusieurs méthodes pour visualiser vos données de manière à faciliter leur analyse :

  • Utiliser les rapports natifs de Google Analytics
  • Utiliser la fonctionnalité de rapports personnalisés de Google Analytics, qui vous permet de croiser davantage de dimensions
  • Utiliser le plugin Google Analytics for Spreadsheet qui permet de récupérer automatiquement les données dans un tableur en ligne, facilement paramétrable et partageable
  • Utiliser Google Data Studio, outil gratuit de Data Visualisation qui a l’avantage d’être directement connectés aux outils Google comme Google Analytics, Google Ads, Google Display & Video 360, Google Search Ads, …

L’enrichissement de données

Certains business requièrent que le prospect initie son parcours en ligne, pour finalement le finaliser en offline. C’est notamment le cas des banques ou des constructeurs automobile.

Enrichir vos tableaux de bord via un croisement des données online et offline peut-être très intéressant pour améliorer vos prises de décisions.

La prise de décisions

Dernière étape mais pas des moindres, la prise de décisions. Elle se base sur l’ensemble des étapes précédentes dans le sens où elle consiste à analyser toute la donnée à disposition pour isoler des problématiques ou conforter des hypothèses.

L’analyse de parcours de navigation qui peut vous permettre d’améliorer votre taux de conversion, ou encore l’analyse de la performance des sources de trafic qui peut vous permettre de mieux allouer vos budgets marketing, sont des exemples d’analyses importantes, ayant un impact direct sur votre chiffre d’affaires.

Il est possible d’aller encore plus loin en branchant des outils d’A/B Testing ou de Customer Experience Management, qui vous permettront d’aller plus en profondeur dans la compréhension de vos parcours et leur optimisation.