Google AdWords met à jour son système de tracking pour permettre le suivi des conversions sur Safari

En juin dernier, Apple a annoncé la mise en place prochaine d’un blocage des cookies 3rd-party sur son navigateur Safari via ce qui est appelé le Intelligent Tracking Prevention. Techniquement l’impact de cette modification de comportement envers les cookies tiers est le suivant :

Cela signifie concrètement que les cookies tiers sont exploitables uniquement pendant les 24 heures qui suivent leur mise en place. Au-delà, ils ne sont pas accessibles par le domaine qui les a déposés.

Quel impact pour Google AdWords ?

Afin de réaliser ses rapports de performances sur les conversions, Google AdWords s’appuie sur des cookies third-party qui sont déposés sur le domaine googleadservices.com. Concrètement, lorsqu’un clic est réalisé sur une annonce, un cookie est généré sur ce domaine.  Ensuite, lorsqu’une conversion est validée, celle-ci est associée à l’ensemble campagne / adgroup / annonce / mot-clé en se basant sur le cookie précédemment créé lors du clic. En d’autres termes, le blocage de la lecture des cookies third-party au-delà de 24 heures rendra techniquement impossible l’attribution des conversions pour AdWords.

Quand on sait que Safari représente environ 50% du trafic mobile aux Etats-Unis, on comprend vite que cette mise à jour de Safari va donc avoir un gros impact sur la fiabilité de ces rapports. Forte heureusement, Google a prévu la parade !

La solution de Google pour contrer l’Intelligent Tracking Prevention

Afin d’assurer des rapports de performances du même niveau de qualité qu’actuellement, quelques changements techniques vont être opérés afin de coller aux nouvelles contraintes d’Apple :

  1. Si vous avez activé l’auto-tagging (utilisation du GCLID) et que vous avez installé Google Analytics sur votre site, alors un nouveau cookie first-party va être créé par Google Analytics afin de stocker le GCLID sur votre domaine, en plus de ce qui est fait actuellement. Ainsi, si vous avez activé la liaison entre Google Analytics et Google AdWords, les tags de conversion AdWords sauront dorénavant capables de se baser sur ce cookie propriétaire pour remonter les informations d’attribution.
  2. Google AdWords continuera en parallèle à se baser sur son cookie googleadservices.com qui permettra d’effectuer une attribution pour les clics réalisés moins de 24h avant la conversion.
  3. Google AdWords utilisera un modèle statistique permettant d’estimer les conversions qui n’auront pas été mesurées sur Safari (plus de 24h après le clic) et les inclura dans les rapports.

En gros, si vous avez lié Universal Analytics et AdWords, alors vous n’avez rien à faire et tout va fonctionner de la même façon. En revanche, si vous ne l’avez pas, alors vous n’aurez rien non plus à faire, mais vos conversions réalisées à plus de 24h sur Safari ne seront pas trackées, et Google tentera de les estimer statistiquement.

Le _gac cookie

Le _gac cookie, c’est le nom donnée à ce nouveau cookie que va générer Analytics pour le compte d’AdWords. Chque propriété possédera son propre cookie et il est possible de refuser la pose de ce cookie si vous le souhaitez, via une petite ligne de code.

Plus de détail sur la page de documentation officielle.

Publié le dans Google AdWords, Google Analytics

Dernières publications

Retrouvez les dernières actualités webmarketing partagées sur le Blog.

Google Speed Update : le temps de chargement des pages devient un facteur de positionnement sur mobile
Google Speed Update : le temps de chargement des pages devient un facteur de positionnement sur mobile
Parmi les nombreux critères pris en compte par Google pour calculer le classement d’une page dans ses résultats de recherche figure la vitesse de chargement. Bien que tout le monde s’accorde à dire que ce critère reste mineur pour le SEO, il est très pris au sérieux car un ...
SEO
Il y a 2 jours
Etude Brandwatch : comment utilise-t-on les Emojis ?
Etude Brandwatch : comment utilise-t-on les Emojis ?
Brandwatch, société Anglaise spécialisée dans l’analyse du comportements des utilisateurs des réseaux sociaux a récemment publié une étude sur l’utilisation des Emojis. Des résultats globalement intéressants, parfois loufoques, qui valent le coup d’être parcourus. Je ...
Facebook
Il y a 7 jours
Facebook va encore réduire le reach organique des Pages
Facebook va encore réduire le reach organique des Pages
Facebook est challengé sur beaucoup de sujets depuis quelques temps et l’un deux est son utilité et un possible effet néfaste du réseau social sur ses utilisateurs. En effet, la base d’un réseau social est de créer des connexions entre ses membres et surtout, des ...
Facebook
Il y a 9 jours